AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Un up, c'est un cookie, alors up, up up!
BIENTÔT LES 100 MEMBRES! COEURS SUR VOUS

Partagez | 
 

 Interrogation surprise ! - Siren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lars W. Hagen
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2014
MESSAGES : 72
POINTS : 167
AVATAR : Tom Hardy
CREDIT : Monkey Slut
ÂGE : 30
PSEUDO / PRÉNOM : Kichupa
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Interrogation surprise ! - Siren Jeu 7 Aoû - 12:04

Il se tendit de tout son long et s'élança. L'eau explosa contre son corps en une gerbe d'étincelles argentées. Et bientôt, son ouïe s'embrouilla, rendue approximative par le crépitement de l'eau autour de lui. L'eau et sa chair se mêlèrent comme un seul élément gluant et glacial. Ses pensées principales s'envolèrent, tandis que les autres étaient brutalement reléguées dans un coin reculé de son esprit. Tout ce qui comptait se résumait dans les mouvements dynamiques, presque brutaux, qui le guidaient à travers l'eau. Ses bras tranchaient la surface aquatique avec une force calculée ; Dès qu'il atteignait le bord de la piscine, il repartait en sens inverse, comme si les limites eau-terre n'avaient jamais existé.

Dans son occupation, il ne remarquait pas que le soleil descendait à l'horizon. Il s'était rendu à la piscine déjà tard, après son dernier cours de sport et ne tenait pas à rentrer tout de suite son appartement de la banlieue, où toutes les maisons se ressemblaient. L'ambiance jeune, presque hors du temps du campus, l'apaisait le plus souvent.
Lorsqu'il sortit, enfin, durablement, la tête de l'eau, le vitrail du soleil se fracassait contre les montagnes et son aura orange se déployait dans le ciel dans la naissance d'un crépuscule estival. Lars saisit les bords de la piscine dans ses mains puissantes et se propulsa à l'aide de l'eau sur le carrelage granuleux.

L'eau ruisselante sur sa peau lui procura une agréable fraîcheur dont il ne pouvait profiter à l'extérieur. Fichu été. Il se trouvait aux Etats-Unis depuis trop peu de temps pour prétendre déjà s'y habituer. Les températures glaciales de Oslo lui manquaient déjà ; il attendait l'hiver avec impatience.
Un froissement de tissu retentit quelque part dans les locaux. Lars ferma les yeux, songeant qu'il ne s'agissait que de son imagination. Il était sensé être seul ici, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Siren E. Fjerstad
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 29/07/2014
MESSAGES : 123
POINTS : 233
AVATAR : Nina Agdal
CREDIT : tearsflight + anaëlle
ÂGE : 21 ans
ÉTUDES : du comportement humain, féminin, masculin et sexuel
ANNÉE D'ÉTUDE : quatrième année
PSEUDO / PRÉNOM : Little Criminal
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Ohana means family. My little baby ♥️


Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Jeu 7 Aoû - 15:58

Tu bossais. Pourquoi bossais-tu ici? Aucune idée, tu avais seulement recherché un peu de calme là où tu pouvais en trouver, et c'est ici que tes pas s'étaient arrêtés, ton ordinateur portable en main, déjà prête à t'installer. Oh, ton idée n'était pas de travailler sur un truc pour les cours ; rusée comme tu l'étais, il ne t'avait pas pris bien de temps avant de comprendre, à ton arrivée à l'université, que si tu commençais un truc dès que tu le recevais, tu t'en libérais après sans même avoir à y repenser, alors que ceux qui s'y prenaient à la dernière minute se stressaient pour rien. Et du stress, tu n'en avais pas besoin de plus, maintenant. Avec les activités de la mafia, ton père qui t'emmenait à toujours aller plus loin et plus haut pour satisfaire vos big boss, alors que la principale raison de ta venue en Ohio était de prendre un peu de recul. Tu ne lâchais peut-être pas les affaires familiales ; après tout, tu avais baigné dedans toute ta vie. Mais te construire une vie toi-même et voler de tes propres ailes dans un domaine que tu appréciais affectueusement n'était pas plus mal non plus. Bref, il commençait à se faire tard et toi, concentrée et isolée, tu n'avais pas remarqué que l'heure de fermeture des la piscine était passée depuis une bonne demi-heure. Eh oui, tu bossais dans les vestiaires des filles, à la piscine. Un mal à ça? Peut-être : t'en avais tout de même effrayé quelques-uns qui se faisaient trop collantes et essayaient de voir par-dessus ton épaule sur quoi tu bossais. Bah, la mafia, c'était confidentiel, hein! Ce n'est pas comme si tu allais laisser ton ordinateur ouvert sur le banc des vestiaires, offert à la vue de tous, comme ça. Lorsque tu réalisas cependant l'heure qu'il était, tu préféras sortir des vestiaires et retourner chez toi. Ton portable sous le bras, un air sérieux sur le visage - tu n'allais tout de même pas te mettre à gambader telle une fille naïvement trop joyeuse. En passant près de la piscine, tête relevée et bien droite, tu remarquas la présence de quelqu'un, un homme très visiblement, qui semblait avoir terminé sa petite baignade. Lui aussi avait dépassé les heures de fermeture. Entraînement, peut-être? Pour le moment, tu ne le voyais que de dos. Pourtant, en passant à côté, ton coeur fit un bond, tu t'arrêtas net et tu manquas échapper ton ordinateur au sol ; un choc du genre et de l'eau par-dessus le marché, t'aurais perdu tout ce pour quoi tu étais venue bosser, d'ailleurs. Tu ne pouvais t'empêcher de fixer l'homme à côté de toi. Homme qui, auparavant, il y a déjà quelques années, se trouvait devant toi, au tableau, à donner les leçons pour une classe entière. Lars. " Monsieur Hagen? " Mon dieu... Un an complet à le regarder, au travers des yeux d'une fille de 17 ans. Maintenant, tu avais vingt et un ans, et impossible de le voir autrement. Une belle pièce d'homme qui devait en faire baver plus d'une, et qui cette nuit très certainement, hanterait et animerait tes rêves les plus fous...

_________________





Tranquil as a forest, but on fire within. Once you find your center,you are sure to win. You're a spineless, pale pathetic lot. And you haven't got a clue.Somehow I'll make a man out of you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Lars W. Hagen
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2014
MESSAGES : 72
POINTS : 167
AVATAR : Tom Hardy
CREDIT : Monkey Slut
ÂGE : 30
PSEUDO / PRÉNOM : Kichupa
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Jeu 7 Aoû - 16:23

Lars releva la tête, leurs regards se croisèrent et le temps s'arrêta. Cette voix tu aurais pu la reconnaître entre mille. Elle avait retenti des dizaines de fois lorsque tu enseignais encore à Oslo. Depuis la disparition de sa propriétaire, elle ne faisait que se promener sous forme d'échos dans tes rêves les plus fous et les plus malsains. Son visage d'abord très net, se transformait ensuite au fil des années, alors qu'il imaginait comment le temps pouvait la sculpter. Alors qu'il la jaugeait rapidement, Lars constata qu'il avait laissé derrière elle une petite fille et qu'il avait devant lui une véritable femme.
Les souvenirs se coincèrent dans sa gorge, l'empêchant de souffler quelque mot.

La petite élève du cours de Mathématiques au secours de laquelle il venait à chaque levé de doigt innocent n'avait jamais aussi bien porté son nom. Lars se redressa, son maillot collant à ses cuisses et préféra plonger de nouveau dans l'eau afin de cacher toute trahison de son corps. Il émergea de l'eau une nouvelle fois, quelques secondes plus tard, et gagna le bord carrelé où se situait la jeune femme. Il s'y accouda, un léger sourire au lèvres.

« Mademoiselle Fjerstad » murmura-t-il de son accent tout norvégien. « J'ignorais vous que étudiiez ici ! C'est donc pour l'Ohio que vous avez disparu du jour au lendemain... ? »

Il lui adressa un clin d’œil, tâchant de paraître détaché malgré le choc occasionné par les retrouvailles. Pourtant il savait pertinemment que cela allait arriver un jour ou un autre. Il avait débarqué ici sur ordre du père de Siren après tout, et cette dernière n'était pas sensée être au courant de sa venue. D'ailleurs elle ne semblait pas l'être, sinon, elle n'aurait pas été si surprise de le voir ici.

« Vu l'heure, la piscine doit être fermée depuis longtemps. Comment se fait-il que vous traîniez ici ? Avec un ordinateur en plus, vous cherchez la mort ou quoi ? »

La vue en contre plongée qu'il avait de la jeune femme par sa position la rendait d'autant plus agréable à regarder. Il la trouvait déjà sublime quatre ans auparavant, mais là, il n'y avait même plus d'adjectif pour la décrire. Elle paraissait tout simplement...irréelle. Et s'il n'avait pas eu autant de contrôle de lui-même, peut-être lui aurait-il sauté dessus sur le champ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Siren E. Fjerstad
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 29/07/2014
MESSAGES : 123
POINTS : 233
AVATAR : Nina Agdal
CREDIT : tearsflight + anaëlle
ÂGE : 21 ans
ÉTUDES : du comportement humain, féminin, masculin et sexuel
ANNÉE D'ÉTUDE : quatrième année
PSEUDO / PRÉNOM : Little Criminal
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Ohana means family. My little baby ♥️


Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Jeu 7 Aoû - 16:44

" Depuis trois ans... Et vous, que faites-vous ici? " L'envie de le tutoyer ne te manquait pas. Comment pouvait-on vouvoyer un homme tel que lui? Par politesse, te dira-t-on. Mais toi, avais-tu besoin d'être polie avec lui, aujourd'hui? Avais-tu besoin de le respecter comme autrefois, en classe. Tu n'étais plus cette jeune fille innocente qui ne se concentrait que sur les leçons. Certes, ton coeur avait manqué sauter à de nombreuses reprises, rien qu'en le voyant pénétrer dans les limites que formaient cette classe de Mathématiques. Toi qui aimait bien les cours, les sciences et tout ce qui s'y rapportait, tu n'avais pas eu de mal à apprécier encore plus celui-ci. Il te semblait si accessible, maintenant. Pourtant, la différence d'âge qui vous séparait était toujours la même, et votre statut également : toi l'étudiante, lui le professeur. Pourtant, la prise de conscience des choses, les pulsions, l'envie et le réalisme des choses, tu ne pouvais rien nier, rien oublier. Ce professeur... cet homme arrivait déjà à te faire sentir comme une femme. Une vraie. " Je cherchais plutôt le calme, à vrai dire... ", dis-tu à moitié honteuse. Tu pivotas ton corps de sorte à ce que tu te retrouves face à lui, afin de discuter plus aisément. Tes mots se bloquaient au fond de ta gorge. Néanmoins, tes yeux ne se privaient pas pour apprécier la vue qui s'offrait à toi. Un enseignant aussi délicieusement beau et séduisant que lui, offert à ta vue, recouvert de gouttelettes d'eau, et un maillot de bain qui moulait bien son corps, ou du moins ses attributs. Il y avait de quoi rendre folle n'importe quelle fille. Les fantasmes n'étaient pas bien longs à naître, ils l'étaient plus à disparaître. Oui, ton regard ne se privait pas de ce qu'il avait sous les yeux. Tu dégustais chaque parcelle de son corps devant toi, sans aucune gêne d'ailleurs. Peut-être te réprimanderait-il pour ce manque de tenue et ce manque de politesse dont tu pouvais bien faire preuve. Finalement, tu poussas un soupir, juste après t'être doucement râclé la gorge, ce qui te força à cracher quelques mots, pour nourrir une discussion. Aucune envie de faire l'élève sage et pleine de respect qui se soumettait à son enseignant. Après tout, il n'était plus le tien depuis quatre longues années. Était-ce le hasard qui l'avait remis sur ton chemin? Le destin, peut-être? Autre chose? Tu t'en contrefichais. Pour l'instant, il se trouvait devant toi et voilà tout, tu profitais de cette présence très agréable. " Je ne vous avais jamais vu dans cet... accoutrement. Ce corps vous va à... ravir. ", dis-tu d'une voix innocente, avec une légère once de malice derrière. Tu te délectais avec délice. Allez, ne faites pas le coincé Monsieur Hagen, essayais-tu de le convaincre mentalement.

_________________





Tranquil as a forest, but on fire within. Once you find your center,you are sure to win. You're a spineless, pale pathetic lot. And you haven't got a clue.Somehow I'll make a man out of you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Lars W. Hagen
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2014
MESSAGES : 72
POINTS : 167
AVATAR : Tom Hardy
CREDIT : Monkey Slut
ÂGE : 30
PSEUDO / PRÉNOM : Kichupa
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Jeu 7 Aoû - 17:30

« Eh bien je me suis dit que vu la taille de la piscine je pouvais profiter... »

Il haussa les épaules avant de pouffer.

« Ca me paraît évident, non ? J'enseigne ici. »


Non, c'était pas évident. Enfin peut-être que si. Enfin...Merde, plus rien n'était évident de toute façon en face de cette princesse ! Il ne voyait qu'elle, ne pensait qu'à elle, n'écoutait qu'elle et bon sang le reste pouvait bien aller se faire voir. L'université pouvait bien exploser qu'il n'aurait que pour seule préoccupation de se plonger éternellement dans les beaux yeux de la belle. Les battements de son cœur s'accélérèrent brusquement. A cet instant, il était tiraillé entre l'envie de ne jamais l'avoir revue et celle de lui dire tout ce qu'il avait dans les tripes.

Elle pivota pour lui dire innocemment qu'elle était venue là pour chercher un truc...qu'on ne trouvait pas décemment dans une piscine. Surtout qu'étant donné d'où elle venait, elle avait du se cacher quelque part comme dans les vestiaires : LE lieu où les donzelles piaillaient sans fin comme des pintades.

« C'est plutôt dans une bibliothèque qu'on va dans ce cas, non ? »
questionna-t-il, un sourcil levé pour essayer de la comprendre.

Comme si c'était possible. Elle recelait mille mystères et même si elle avait été comme un livre ouvert, Lars n'aurait pu la comprendre. Son cerveau était en train de fondre sous le manque de sang qui se dirigeait...ailleurs, pour le moment ; dans un endroit où il pouvait se rendre plus utile et qui commençait à devenir douloureux. Lars se crispa, nerveux, comme à chaque fois en présence de cette fille. Son attirance pouvait se vanter d'être la seule chose encore intacte depuis trois ans. Tout en lui s'était mué en un miasme repoussant. Elle ne pouvait pas décemment éprouver de l'attirance pour la loque qu'il devenait chaque jour depuis son départ.

Et pourtant, elle semblait jouer avec lui, se réjouir de sa vue, comme s'ils ne s'étaient jamais quittés. Lorsqu'elle le complimenta, son sang ne fit qu'un tour. Il s'appuya de nouveau sur le bord carrelé et s'extirpa violemment de l'eau comme un monstre aquatique. Lars s'approcha de Siren de façon à la faire reculer jusqu'au mur et posa ses mains robustes de chaque côté de la tête de la jeune femme.

« Vous savez ce que font les monstres aux petites sirènes qui osent s'aventurer dans les bas fonds ? Ils les dévorent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Siren E. Fjerstad
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 29/07/2014
MESSAGES : 123
POINTS : 233
AVATAR : Nina Agdal
CREDIT : tearsflight + anaëlle
ÂGE : 21 ans
ÉTUDES : du comportement humain, féminin, masculin et sexuel
ANNÉE D'ÉTUDE : quatrième année
PSEUDO / PRÉNOM : Little Criminal
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Ohana means family. My little baby ♥️


Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Ven 8 Aoû - 2:59

" Ça me paraît être une bonne raison... " Ton sourire s'élargit, et pourtant, ton regard se perd dans les yeux de ton ancien professeur, puis tu parcours la piscine dans laquelle il se trouve, seulement des yeux : tu ne sais nager, et bien peu le savent, puisque tu en as honte. Qui ne sait pas nager à ton âge, aussi? On te trouverait certainement ridicule. Il te trouverait ridicule. Tu ne pouvais te permettre de lui laisser cette impression, alors que vous vous revoyez après tant d'années de mystère et de silence. Comment aurait-ce pu être autrement? Un professeur et une élève, on ne devrait jamais voir ça ensemble, autrement que pour les leçons, ou pour des questionnements importants. Et toi, aujourd'hui, tu avais de ces questionnements si importants qu'il te serait très facile de te justifier auprès de n'importe qui. Mais il n'y avait pas de quoi avoir honte. Pas de quoi se cacher. Tu te surprends secrètement à rêver d'une certaine proximité entre toi et Monsieur Hagen... Lars, devrais-tu dire, maintenant. Ces souvenirs lointains te reviennent en tête. Bizarrement, tu avais toujours eu cette impression qu'il te regardait, avec pleine intensité, lorsque toi tu tentais de te concentrer sur les tâches que l'on te remettait à faire. Tu étais une bonne élève. Peut-être est-ce seulement pour cela qu'autrefois, il t'observait, t'analysait, cherchant à comprendre comment tu fonctionnait et d'où te venait cette intelligence, cette ruse qui te caractérisait si bien. Tes pensées s'estompèrent tel un nuage de fumée sur lequel on souffle, lorsqu'il répondit à tes explications par rapport à ta présence ici. Un sourire niais s'afficha sur tes lèvres. " À la bibliothèque, il y a trop d'intellos. Parfois, j'ai besoin de réfléchir tout haut... Mais pour ça, j'ai besoin de silence. Ne cherchez pas à comprendre, pour un prof de mathématiques, la logique humaine est peut-être trop... futile. Vous préférez les chiffres et les faits à la logique, je me trompe? " Très probablement, mais tu cherchais à entretenir une discussion un peu plus développée. Tu cherchais à voir l'intérêt qu'il te portait - s'il t'en portait - ses réactions, ses mouvements, ses tics, tout ça. Maniaque? Non. Parano? Non. Mafieuse? Oui. L'analyse des faits et gestes, c'était ton domaine. Mais en peu de temps, comme s'il avait lu dans tes pensées, Lars s'extirpe de l'eau, te laissant entrevoir une vue parfaite, délicieuse, exquise et envieuse. Il s'approche dangereusement de toi, ce qui ne fait qu'exciter ton pauvre cerveau féminin, plus d'hormones, faisant renaître cette sensualité qui ne fait qu'un avec toi. Tel un requin prêt à attaquer sa proie, il entoure ta tête de ses deux mains et ses deux bras qui te semblent si forts et puissants. Tu n'as pas peur, loin de là, même si ton corps est prisonnier du sien, à quelques centimètres près. Tu ondules ton corps d'une vague, posant tes fesses contre le mur, et tu mords ta lèvre en penchant légèrement la tête sur le côté, plongeant ton regard clair dans le sien, perçant à souhait. Rien qu'en le regardant, rien qu'en l'analysant rapidement, tu as envie qu'il te dévore, comme il le dit. Tu te laisserais faire, et pourtant, tu veux te faire désirer. Parce que tu le connais relativement. Parce que tu sais qui il est ; ce n'est pas un parfait inconnu. Parce qu'il était ton enseignant, et que tu as toujours été l'étudiante. Parce qu'il est un dieu, un dieu que tu peux toucher à souhait si tu en as envie. Et ce n'est pas l'envie ni la possibilité qui manquent. " J'espère que ce n'est pas qu'une menace. " Qu'il mette ses dires à exécution, ce n'est pas ce qui viendrait te déranger, ni toi, ni ta vertu. On s'entends pour dire que tu n'avais jamais été une petite fille sage. Ton visage s'éloigna du mur pour s'approcher du sien, rétrécissant cette distance qui vous séparait, et d'un murmure, dans un souffle bien chaud tu dis : " J'espère que le monstre est très affamé... Car la sirène elle, ne peut que lui servir d'offrande. " Tu lui fais un clin d'oeil, espérant qu'il prenne ta proposition au sérieux et au mot. C'était un jeu dangereux que tu étais prête à jouer. Les présentations, les vraies, ne seraient que pour plus tard...

_________________





Tranquil as a forest, but on fire within. Once you find your center,you are sure to win. You're a spineless, pale pathetic lot. And you haven't got a clue.Somehow I'll make a man out of you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Lars W. Hagen
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2014
MESSAGES : 72
POINTS : 167
AVATAR : Tom Hardy
CREDIT : Monkey Slut
ÂGE : 30
PSEUDO / PRÉNOM : Kichupa
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Ven 8 Aoû - 7:52

Ses paroles montraient qu'elles se souvenait de lui comme d'un méthodique et rigoureux prof de Mathématiques. Lars secoua la tête dans un soupir, l'air de dire « Si tu savais... ». Si tu savais comme j'ai changé. Si tu savais combien de choses peuvent se dérouler en seulement trois ans de séparation. En la revoyant il pensait ne jamais l'avoir quittée car il retrouvait la malice faussement innocente de ses yeux irisés. Maintenant il faisait face une nouvelle fois à tout ce qui avait bousculé sa vie depuis son départ ; un monde les séparait désormais. Et bien qu'on ne puisse plus y faire grand chose, Lars craignait de décevoir la jeune femme, comme on craignait de décevoir sa femme. Mais elle était l'élève, il était le professeur. Elle était l'enfant, il était l'adulte. L'aura malsaine refit son apparition et lui entrava le cœur.

Lars se liquéfia sur place alors que soudainement, ses couilles semblaient avoir foutu le camp. Il aurait suffit que Siren le rejette en le traitant de pervers, puisqu'il ne se réduisait qu'à ça. Il aurait suffit qu'elle se dégage et qu'elle disparaisse à nouveau. Mais non, elle acceptait, comme elle aurait certainement accepté il y a trois ans s'il avait eu le culot dont il faisait preuve actuellement.

« Je ne vous savais pas si entreprenante Mademoiselle. On en apprend, des choses, avec le temps. »

Lars réduisit encore la distance qui les séparait pour répondre à la provocation de la jeune femme. Ce fut son coude qui entra en contact avec le mur.

« Vous n'imaginez pas à quel point. »


Il mourrait d'envie de l'avoir, de la posséder jusqu'au bout de la nuit. Tout allait cependant beaucoup trop vite. Il ferait preuve d'une agressivité nouvelle et ne pourrait plus répondre de rien. Il pourrait la briser en deux dans une simple étreinte désormais. Or ce n'était pas le but. On ne l'avait pas envoyé ici pour ça...et il ne pouvait pas expliquer cela à Siren.

Étonnamment, Lars recula, alors qu'il n'aurait pu faire qu'une bouchée des lèvres pulpeuses de la demoiselle. Ses hormones le tiraillaient et il lui était impossible de nier le renflement qui se dessinait entre ses cuisses pour se tendre tout entier vers la sirène. Ses mains quittèrent le mur tandis qu'il reculait, se positionnant à une distance...  « décente » de son élève.

« Cependant, tout se sait ici, ce n'est pas une découverte. Les murs ont des oreilles, et notre simple rapprochement il y a quelques secondes va faire le tour de la fac, vous en êtes consciente ? »

Il s'approcha du banc situé contre le mur pour y saisir sa serviette qu'il passa derrière sa nuque afin de commencer à se sécher.

« Dire que vous n'êtes pas baisable serait mentir mais je ne peux pas risquer mon travail. Cependant rien ne nous empêche de nous retrouver dans un endroit où nous serons plus...à l'aise. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Siren E. Fjerstad
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 29/07/2014
MESSAGES : 123
POINTS : 233
AVATAR : Nina Agdal
CREDIT : tearsflight + anaëlle
ÂGE : 21 ans
ÉTUDES : du comportement humain, féminin, masculin et sexuel
ANNÉE D'ÉTUDE : quatrième année
PSEUDO / PRÉNOM : Little Criminal
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Ohana means family. My little baby ♥️


Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Ven 8 Aoû - 17:10

" Je n'ai plus dix-sept ans, Monsieur Hagen. " Le prénom de Monsieur Hagen te brûlait la langue si vivement que la prochaine fois que tu aurais à prononcer son nom, seules quatre lettres flotteraient dans l'air, et non plus deux mots bien distincts. Il ne te savait pas si entreprenante? C'est bien parce qu'il ne te connaissait pas. Il ne connaissait pas cette fille, ou devrais-tu dire cette femme que tu étais devenue avec le temps et les changements. Ton coeur battait à tout rompre, comme jamais encore. Était-ce l'excitation de l'interdit qui s'offrait à toi? Ou bien ces retrouvailles insensées qui te faisaient fantasmer au plus profond de ton âme? Ou peut-être était-ce un mélange des deux, ce qui ne rendait le moment que plus dangereux encore. Autant pour lui que pour toi. Toi qui croyait, qui espérait que tes désirs seraient comblés par la présence et la proximité de ton ancien professeur, tu tombas bien vite de haut. Tes pieds ne voulaient plus se décoller du sol, comme s'ils cherchaient à te retenir sur terre, t'empêchant ainsi d'aller vivre de tes rêves et fantasmes soudains, depuis qu'il avait entouré ta tête de ses bras. Son corps entier et son expression démontraient une certaine agressivité et pourtant, tu pouvais sentir l'odeur de l'envie réciproque venant de Lars. Vous ne pouviez pas fuir. Mais il trouva une façon de le faire, puisqu'en quelques secondes à peine, il se recula, brisant ce truc inexplicable qui vous avait rapproché tel un aimant. Le choc te laissa pantoise. On ne te résistait pas. Jamais. Et pourtant, il l'avait fait, lui. " Je n'en ai que faire des qu'on dira-t-on, Lars. " Autrement dit, l'avis des autres, peu importe si ce n'était que d'une personne, ou de plusieurs, tu n'en avais rien à faire. Mais de quelle contradiction il faisait preuve, celui-là. Tantôt, prêt à te sauter à la gorge pour te rendre sienne, et maintenant, il te rejetait comme l'on jette une vulgaire chaussette à la poubelle. Son compliment te choqua encore plus sur la situation actuelle. Bien que tu aurais sauté sur la proposition avec grand plaisir, cette peur de se faire prendre en flagrant délit dont faisait preuve ton ancien enseignant semblait t'être passé bien au travers de la gorge. Le morceau était encore pris. Ça t'insultait, tu n'allais pas t'offrir à lui comme si tu ne rêvais que ça. Ça n'aurait pas été digne de toi. On ne te reconnaîtrait jamais comme étant une jeune femme pathétique qui se jette aux pieds du premier venu. C'est plutôt le contraire ; on se jette à tes pieds. " Alors j'imagine qu'une prof tout aussi baisable que moi sera prête à vous ouvrir ses cuisses n'importe quand. Ça ne fera pas d'histoires, ça. " Tu ne t'étais pas empêchée de dire cela d'un ton froid. Attrapant ton ordinateur portable que tu avais posé sur un banc tout à l'heure, c'est sans un mot, ni même un regard, que, la tête fièrement dressée, tu t'éloignas de cet enseignant qui avait fait naître en toi des fantasmes en une fraction de seconde, puis en une deuxième fraction de seconde, t'avais laissée sur le cul, insultée, blessée. Les rejets, tu ne supportais pas. Tes pas prirent la direction de la grande porte te permettant de sortir de la piscine, et en arrivant, en poussant dedans, celle-ci bloqua. Interloquée, tu tiras sur la poignée, pour essayer de nouveau. Puis tu poussais encore. Mais rien à faire, elle était bloquée. Poussant un grognement, tu te retournas, fixant le mur devant toi : " On est coincés. " Oui, tout à l'heure tu aurais seulement pu attraper le bras de Lars et l'attirer dans les vestiaires pour continuer ce que vous aviez commencé, mais passer pour une fille facile, ça non plus ça ne te ressemblait pas. Tu désirais secrètement, mais tu voulais qu'on te désires ouvertement.


_________________





Tranquil as a forest, but on fire within. Once you find your center,you are sure to win. You're a spineless, pale pathetic lot. And you haven't got a clue.Somehow I'll make a man out of you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Lars W. Hagen
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2014
MESSAGES : 72
POINTS : 167
AVATAR : Tom Hardy
CREDIT : Monkey Slut
ÂGE : 30
PSEUDO / PRÉNOM : Kichupa
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Sam 9 Aoû - 10:05

Allez, la sardine fait sa crise. Lars leva les yeux au ciel et la regarda, non sans un pincement au cœur, partir de son côté, le nez en l'air, comme une pimbêche de dessin animé. Secouant la tête, le professeur passa la serviette sur son corps histoire d'en retirer la majeure partie d'humidité, avant de ne revêtir qu'un simple tee-shirt par dessus son maillot de bain, ainsi que ses sandales. Il songea que la petite demoiselle innocente d'il y a trois ans se retirait dans des contrées plus sombres pour sans aucun doute exercer sur les hommes la domination que permettait son corps de rêve. Lars venait de résister à son charme, appelé par sa raison, et Siren n'appréciait pas du tout, au même titre que les créatures mythologies qui se transformaient en véritables harpies lorsqu'on refusait de succomber à leurs charmes.

Lars avait trop souvent délaissé sa lucidité par le passé. Aujourd'hui, son bienfaiteur responsable de son amnistie lui permettait de commencer une nouvelle vie, blanc comme neige. N'importe quel être conservant un semblant d'humanité évitait de faire d'autres conneries quand on lui offrait la possibilité de construire quelque chose de stable et durable. En regardant Siren dandiner de son cul parfait vers la sortie, il se rappela de son père et songea qu'il pourrait couvrir toutes les conneries du monde ; sans doute la jeune femme se sentait donc invincible.
Lars, lui, prenait bien conscience de sa chance et ne comptait pas la foutre en l'air à six mois d'existence pour une petite broutille commandée par son service trois pièces.

Ses affaires prêtes, il attendit le bruit caractéristique de la porte pour se diriger à son tour vers la sortie. Quelle ne fut pas sa surprise de trouver Siren là, boudeuse, lui annoncer que la porte était coincée ! Les épaules de Lars se soulevèrent et alors il éclata d'un rire sincère.

« Bien entendu, sinon ça ne serait pas drôle ! »

Comme un bougre habitué à ce que la poisse lui tombe sur le coin du nez, Lars prit la nouvelle avec détachement et actionna l'interrupteur du hall, qui s'en trouva bientôt inondé d'une lumière jaunâtre. Prenant place sur un banc, il tira son paquet de cigarettes de son sac de sport et s'en grilla une avec la nonchalance de l'habitude. Remarquant de Siren tirait toujours la tronche, il s'appuya contre le mur froid dans un soupir.

« Ecoute la p'tite sirène : il est 22h, la piscine ouvre à 7. On va passer toute la nuit ici à moins que tu réveilles quelqu'un pour nous ouvrir ; tu vas pt'être arrêter de faire la gueule et venir causer avec moi pour qu'on s'occupe, non ? »

Sous ses airs de lapin, Lars n'avait pas tant couché que cela dans sa vie ; avoir une maman pute, ça refroidit un peu les ardeurs, faut dire. Ainsi donc connaître un peu la personne avant de la mettre dans son lit restait le minimum syndical.

« Je crois qu'on serait tous les deux d'accord pour que j'te prenne là tout de suite sur le banc, et crois-moi c'est pas l'envie qui m'en manque. Mais tu me connais autant que j'te connais, et si t'en savais un peu plus sur mon compte tu comprendrais pourquoi j'ai pas envie de foutre tout de suite mon job en l'air alors que c'est une chance inestimable que je l'ai obtenu. »

Il tira une taffe sur sa cigarette.

« Toi tu vas tirer ton coup et tu vas dégager, reprendre ta vie de princesse. Moi je vais kiffer sur le moment, et je vais me faire renvoyer, loin d'ici, derrière les barreaux peut-être avec ta gueule d'ange plaquée sur une paroi de mon crâne pour le restant de mes jours. Alors désolé bébé, mais pas tout de suite. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Siren E. Fjerstad
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 29/07/2014
MESSAGES : 123
POINTS : 233
AVATAR : Nina Agdal
CREDIT : tearsflight + anaëlle
ÂGE : 21 ans
ÉTUDES : du comportement humain, féminin, masculin et sexuel
ANNÉE D'ÉTUDE : quatrième année
PSEUDO / PRÉNOM : Little Criminal
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Ohana means family. My little baby ♥️


Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Sam 9 Aoû - 14:17

Ton caractère te poussait à agir d'une façon, alors que ta tête te dictait une toute autre conduite. Ta tête, c'était la raison, la logique, alors que ton corps, c'était les pulsions, les envies. Tu avais mal réagit. Trop mal, même. Comme à peu près toutes les femmes, le fait que l'on résiste à tes charmes te faisait soudainement douter de ceux-ci. Tu ne commençais pas à faire preuve d'un manque de confiance, loin de là. Seulement, un enseignant aussi baisable que Lars, pour employer ses propres mots à ton égard, ça faisait mal à l'ego de savoir qu'il ne succomberait pas et qu'il n'avait pas, ou pas assez envie de toi. " Parce que c'est supposé être drôle? J'ai zappé le moment où il fallait rire, j'crois. ", soupires-tu, découragée. Allez Siren, range les griffes et les crocs et calme-toi, va le rejoindre comme il te le propose de le faire. Tu soupires, incertaine de si tu dois baisser tes gardes et le rejoindre, mais au fond de toi, un picotement au coeur te fait remarquer que tu es bien contente de retrouver ce bonhomme que tu voyais tous les jours, auparavant. Ce jeune garçon devenu un homme, un vrai, viril, puissant, sexy, dangereux, comme tu les aimais. Tu finis par t'approcher, après quelques regards incertains lancés dans sa direction. C'est la cigarette qui te fit craquer - oui oui la cigarette on dira - et donc tu t'approchas lentement, faisant aller tes longues jambes fines pour finalement t'installer à califourchon sur le banc, faisant face à Lars. " Allez, passe-moi une clope. " Ça, c'était ta réponse, ton feu vert ; tu resterais passer la nuit ici sans broncher, avec Lars, et vous discuteriez. Comme deux adultes, maintenant. Comme un homme et une femme, tout simplement. T'attendais patiemment la cigarette, en remontant tes cheveux et les attachant dans une queue de cheval, puisqu'ils commençaient sérieusement à t'énerver. Ton regard se posait sur lui. Une lueur enfantine, du temps de tes dix-sept ans te passa au travers des yeux. Dix-sept ans, cette époque où, en classe, il n'y avait que ton innocence et ton intelligence que tu pouvais mettre à rude épreuve. Qui te rendaient dangereuse. Cette lueur enfantine, c'était le respect et la soumission que tu portais face à Monsieur Hagen, dans le temps où tu étais fièrement assise à ton bureau, sage, l'observant parler. Maintenant pourtant, il y avait autre chose dans ton regard qui rendait l'analyse de ton ancien professeur plus...excitante. C'était ton manque d'innocence, à présent. Ton coeur fit un bond. Ses lèvres... Des lèvres qui te semblaient à premier abord sensuelles et charnues, qui donnaient envie qu'on les embrasse, qu'on les caresse, qu'on en prenne soin avec douceur, tout comme avec vivacité. Mais tu te retenais, puisque tu t'en tenais au fait qu'il t'ait repoussée. Et maintenant, tu ouvrais les yeux sur sa situation ; il ne voulait pas perdre son emploi, ce qui était tout à fait compréhensible. Tu aurais fait pareil, si tu avais été à sa place. Pourtant, un truc, un mot, un seul retint ton attention et immédiatement, ton regard soudainement plein de douceur se remplit de colère et de mépris. Tu glissas tes fesses sur le banc pour te rapprocher de lui et plonger ton regard se voulant sévère dans ses yeux ténébreux et déconcertants. " J'ai pas une vie d'princesse, tu sauras. J'te permets pas de m'appeler comme ça, d'accord? C'est bien clair? J'en ai rien à foutre qu'tu sois un prof. Si j'dois te mettre une raclée, j'le ferai sans gêne et sans regrets. Peu importe la raison. C'bien compris? " Un sourire fin se dessina finalement sur tes lèvres, puis tu te reculas de nouveau. " Alors. Tu voulais qu'on parle? Parlons. Comme tu disais : si j'en savais un peu plus sur ton compte, je comprendrais. Alors laisse-moi comprendre. Pourquoi t'es plus là-bas? " Là-bas, c'était en Norvège, c'était à l'école où vous vous étiez rencontrés. C'était votre pays natal, quoi.

_________________





Tranquil as a forest, but on fire within. Once you find your center,you are sure to win. You're a spineless, pale pathetic lot. And you haven't got a clue.Somehow I'll make a man out of you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Lars W. Hagen
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2014
MESSAGES : 72
POINTS : 167
AVATAR : Tom Hardy
CREDIT : Monkey Slut
ÂGE : 30
PSEUDO / PRÉNOM : Kichupa
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Sam 9 Aoû - 14:54

Lars tendit son paquet de cigarettes à la jeune femme. La réaction de cette dernière prouva une fois de plus que la cigarette figurait comme l'un des objets de socialisation les plus dévastateurs. La cigarette, ça rapproche ; tiens d'ailleurs la voilà qui comblait de nouveau la distance. Oh, les jolies menaces en l'air ! Si elle se contentait d'une gifle ou d'un coup de pied bien placé, lui pourrait la casser en deux d'un redoutable coup de reins. Il la regarda allumer sa clope, la caler entre les deux lèvres de sa bouche toute parfaite et tirer une bouffée avec une délectation significative. Accro, va. Lars laissa son paquet sorti car il fallait garder sous le coude toutes les occupations qui permettraient de faire arriver 7h du matin plus vite.

« Tu n'as pas posé d'véto contre « p'tite sirène » ; je peux t'appeler « ptite sirène » alors. »

Constatation faite à voix haute et qu'il mettrait à exécution sans vraiment lui demander son avis. Après tout il avait commencé à la tutoyer sans demander et elle en semblait plutôt contente ; ou du moins elle ne s'en formalisait pas. Elle parut soudainement disposée à parler et elle n'en avait pas tellement le choix. Lars lui adressa un sourire avant de tirer sur sa cigarette et de répondre du tac au tac.

« Et toi, pourquoi t'es plus là bas ? C'est toi qui est partie, je te signale. Du jour au lendemain, sans même nous dire au revoir. »

Il disait cela sur le ton de la plaisanterie mais on pouvait pleinement percevoir du reproche. Il avait tout de même du se renseigner auprès des camarades de classe de la jeune femme et jouer sur des rumeurs pour se procurer des nouvelles de sa belle.

« Je suis parti parce que j'ai buté quelqu'un et qu'il fallait bien que j'évite de finir en taule. »

Et aussi parce que la Norvège te rappelait des souvenirs bien trop mauvais pour que tu les assumes pleinement et les supporte jusqu'à la fin de ta vie.

« J'ai décidé de fuir dans l'Ohio en attendant qu'on me retrouve et qu'on me règle mon compte ; pour te voir. Finalement j'ai croisé le chemin d'une âme bienfaisante et assez friquée pour me blanchir. En échange, je devais me démerder pour enseigner ici et lui rendre quelques petits services. Si cette personne avait pas été là, j'aurais fini au trou et je n'aurais jamais pu te revoir ; tu saisis pourquoi je préfère pas dégager tout de suite à cause d'une connerie de faute professionnelle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Siren E. Fjerstad
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 29/07/2014
MESSAGES : 123
POINTS : 233
AVATAR : Nina Agdal
CREDIT : tearsflight + anaëlle
ÂGE : 21 ans
ÉTUDES : du comportement humain, féminin, masculin et sexuel
ANNÉE D'ÉTUDE : quatrième année
PSEUDO / PRÉNOM : Little Criminal
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Ohana means family. My little baby ♥️


Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Sam 9 Aoû - 15:29

" Sirène tout court, ça m'irait mieux. Si t'y vois pas d'objection. ", dis-tu d'une voix lasse et quelque peu détachée. Les surnoms, y'en a aucun qui te dérangeait. Mais te faire appeler princesse, c'était de trop. Parce que ça ne t'allait pas, que ce n'était pas toi. Eh, mais ceux qui te connaissaient, et même ceux qui ne te connaissaient pas pouvaient clairement dire que tu n'agissais pas comme l'une de ces pouffiasses qui marchent le doigt en l'air, la tête ridiculement trop dressée, le cul sorti, alors que dans la tête, elles n'avaient strictement rien. Toi pourtant, tu avais cette chance de posséder et la tête, et le corps. Autant tu pouvais être dangereusement sexy, que tu pouvais être rusée et intelligente. Ce n'est pas parce que tu es blonde, mince et belle que tu ne sais pas penser par toi-même. " Essaie pas de détourner la question sur moi. C'quoi, j't'ai manqué? ", souffles-tu. Une question qui flotte l'air, qui va lui rentrer par l'oreille, et te rester en tête jusqu'à ce qu'il y répondre. Que ça soit tout de suite ou dans cent ans. T'avais envie de savoir. Pas par simple curiosité, mais par... En fait, ça ne s'expliquait même pas, la raison pour laquelle tu cherchais à savoir si tu lui avais manqué en tant que personne ou si c'était simplement tes aptitudes en tant que bonne élève de sa classe de mathématiques. Ce qu'il t'avoua à la suite de ça te laissa perplexe et sur le cul. Il avait buté quelqu'un? Tu pouvais pas y croire. Monsieur Hagen, professeur respectable dans son genre ; buter quelqu'un et manquer finir en taule? Mais ce qui attira le plus ton attention dans ce qu'il disait, ce qui te percutas de plein fouet, ce qui te serra le coeur sans que tu ne t'y attendes, c'est le fait qu'il avoue qu'il était aussi venu ici pour toi. Pour te voir. C'était pas possible. Même que c'était très impossible, non? " Donc.. tu veux pas me baiser, pour avoir la chance de rester près de moi? Avec moi? J'y crois pas, Lars. " C'était quoi, le truc? Y'avait une attrape, n'est-ce pas? Un truc de manipulation derrière? Il voulait te faire baisser tes gardes, pour contrôler tes faiblesses, profiter de celles-ci et te faire du mal? Non, tu ne le laisserais pas faire, comme tu n'avais jamais laissé personne faire jusqu'à maintenant. Ce n'est pas parce que ton ancien enseignant, beau comme un dieu, t'avouait ce genre de truc dans une piscine où vous étiez coincés, qu'il fallait que tu redeviennes cette petite fille naïve d'autrefois...

_________________





Tranquil as a forest, but on fire within. Once you find your center,you are sure to win. You're a spineless, pale pathetic lot. And you haven't got a clue.Somehow I'll make a man out of you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Lars W. Hagen
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2014
MESSAGES : 72
POINTS : 167
AVATAR : Tom Hardy
CREDIT : Monkey Slut
ÂGE : 30
PSEUDO / PRÉNOM : Kichupa
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Sam 9 Aoû - 15:53

Sirène tout court. Ben tu te fous de moi ou quoi ? C'est ton prénom ! Bon, pour l'appartenance, on repassera alors. Après tout il devait exister des dizaines d'hommes, et peut-être de femmes qui la convoitaient et qui avaient bien plus de chance que toi de la mettre dans leur lit et d'obtenir sa confiance. Lars haussa les épaules parce qu'il n'avait pas l'intention de se disputer avec elle alors qu'ils devaient rester toute la nuit ici. Si un passé plus glorieux lui collait aux fesses, il n'aurait pas hésité une seule seconde pour profiter de l'aspect sexy de ce lieu.
Quand elle lui posa la question de but en blanc, il n'y alla pas par quatre chemins.

« Oui. »

Il se redressa pour se tourner vers elle.

« Tu crois que j'aurais traversé l'océan si c'était pas le cas ? Tu crois vraiment qu'avec une gueule pareille j'avais pas d'idées derrière la tête quand tu levais innocemment ta p'tite main pour répondre à mes questions en classe ? Y'aurait pas ces lois stupides que t'aurais eu pas mal de rattrapages en cours du soir, crois-moi. »

Cette différence d'âge. Ces interdictions pour un professeur d'entretenir des relations amoureuses et sexuelles avec ses élèves. Le fait qu'en plus ce soit le professeur qui trinque si cela devait arriver. Tous ces ridicules obstacles auxquels il aurait pu palier avec subtilité si seulement il avait été amoureux d'elle. Mais il ne ressentait aucun amour pour cette femme. C'était pire. C'était du pur désir. C'était de la dépendance. L'amour, c'était positif. Ce que Lars ressentait, c'était maladif. Obsessionnel, dangereux quand on perdait le contrôle.

Il acquiesça d'un signe de tête lorsqu'elle sembla avoir enfin compris ce qu'il voulait lui expliquer. Mais visiblement cela ne semblait pas assez convaincant. Lars haussa les épaules lorsqu'elle affirma ne pas le croire.

« Tu fais c'que tu veux. Je vais pas ramper sur les couilles pour gagner ta confiance. »

Sa cigarette acheva de se consumer et s'éteignit dans un dernier volute de fumée avant même qu'il ne puisse l'écraser sur le sol. Il lâcha simplement le mégot par terre avant de plonger son visage dans le creux de ses mains fermes, au comble de la nervosité.

« Pour l'instant c'est juste incroyable de pouvoir te voir. Ton visage a peuplé mes souvenirs pendant ces trois années. Je n'ai vécu qu'avec l'écho de ta voix qui s'effritait au fil des années, au fur et à mesure que tu grandissais. Je t'inventais ces habitudes, ces formes que tu n'avais pas quand tu étais mon élève. Je t'imaginais devenir cette femme que tu es aujourd'hui. »

Il se leva et s'étira, sentant ses muscles se refroidir et son maillot coller désagréablement à sa peau glacée.

« Ma situation fait que je dois me soucier du regard des autres. Je ne pourrai pas supporter de te voir t'évaporer une seconde fois dans la nature, loin de moi, parce que moi j'aurais fait une connerie. Crois moi ; on se retrouve en dehors de tout contexte professionnel et je te fais tout ce que tu veux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Siren E. Fjerstad
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 29/07/2014
MESSAGES : 123
POINTS : 233
AVATAR : Nina Agdal
CREDIT : tearsflight + anaëlle
ÂGE : 21 ans
ÉTUDES : du comportement humain, féminin, masculin et sexuel
ANNÉE D'ÉTUDE : quatrième année
PSEUDO / PRÉNOM : Little Criminal
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Ohana means family. My little baby ♥️


Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Dim 10 Aoû - 16:06

Glissant enfin cette cigarette que Lars t'avait tendue entre tes lèvres, tu l'allumas lentement avant de te tirer une première taffe. Qu'est-ce que ça pouvait détendre, dans un moment comme celui-là. Il y avait de quoi être énervée, ou bien seulement même un peu nerveuse ; c'est celui-là qui te faisait cet effet avec ses aveux qui t'obligeaient à plonger dans de lointains souvenirs afin de comprendre ses propos et de les analyser, pour finalement les comprendre. En tous les sens! Qu'est-ce qui se passait? Qu'est-ce qui s'était passé? Qu'avais-tu manqué ces quatre dernières années? Qu'avais-tu loupé, hein Siren? " J'en déduis que vous avez toujours eu envie de moi? " Tu te mords la lèvre. D'accord, ça remonte ton propre ego, il faut bien l'avouer. Tu te sens soudainement très importante, appréciée, et ton physique aura même fait baver c'prof. Ce prof que tu connais depuis bien quelques années et qui, il faut l'avouer, aura eu l'occasion d'apparaître dans quelques-uns de tes rêves érotiques à l'époque. Une adolescente aussi, a le droit de fantasmer. " J'suis toujours dispo pour des cours de rattrapage, Monsieur Hagen... ", murmures-tu d'une voix sensuelle. Tu n'as même pas besoin de te forcer, c'est tout naturel, chez toi. Toi qui te trouvait à califourchon sur ce banc de piscine, face à Lars, tu te penchas légèrement vers l'avant, sans te soucier de la provocation et de l'effet que ça pourrait avoir sur lui, afin de lui donner une nouvelle vue plongeante et certainement agréable dans ton décolleté. Oh, tu te la joues innocente, mais tu es bien loin de l'être. " Mais tu vas les ramper pour gagner l'entrée à mes cuisses. " Non mais sérieusement, il se croyait pour qui? Il ne saurait pas te résister bien longtemps, personne n'y parvenait. Dans un silence lourd, tu observais le bel homme devant toi qui semblait si nerveux écraser sa cigarette au sol. Malpropre. Mais ton coeur ne fit qu'un bond de nouveau alors que sa nervosité transparaissait au travers de ses paroles. Tu te sentais touchée, soudainement plus douce, plus calme, plus posée. T'approchant de lui, bien droite, aucune arrière-pensée en tête, tes doigts se glissèrent doucement sur son bras, musclé et ferme, afin de l'aider à se calmer, juste un peu, au moins. Un sourire s'exposa gentiment sur ton visage, un sourire agréable à regarder qui aurait pu apaiser n'importe qui. Un sourire d'ange, pas de démon. Tu l'écoutais parler, tu analysais ses aveux, ils te touchaient, ils te faisaient fondre sans même que tu cherches à comprendre pourquoi, ni que tu résistes. " Lars... Tu n'auras pas à supporter ça, parce que ça n'arrivera pas. Je ne suis plus qu'une image, ni un rêve. Je suis bien vivante, là, devant toi. Et je serai encore là demain, et l'autre demain et tous les jours après. C'est... " Tu le laisses se lever et regarder au travers des fenêtres menant à l'extérieur de la piscine, tu te levas à ton tour pour te rapprocher de lui, posant une main sur ton torse encore et toujours nu. " C'est une promesse. "

_________________





Tranquil as a forest, but on fire within. Once you find your center,you are sure to win. You're a spineless, pale pathetic lot. And you haven't got a clue.Somehow I'll make a man out of you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Lars W. Hagen
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2014
MESSAGES : 72
POINTS : 167
AVATAR : Tom Hardy
CREDIT : Monkey Slut
ÂGE : 30
PSEUDO / PRÉNOM : Kichupa
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Dim 10 Aoû - 16:51

« Toujours. »

Dire qu'il n'avait pas soulagé ses pulsions en compagnie d'autres femmes serait mentir ; il restait un être humain avec ses besoins et ses faiblesses. Mais constater qu'il en venait à se convaincre de regarder les hommes sous un autre angle pour essayer de se sortir Siren de la tête le catégorisait quasiment comme un malade mental atteint de trouble obsessionnels. Il n'assumait cette situation que depuis peu, alors que le père de Siren, en l'amnistiant, lui avait redonné goût à la vie. Si les circonstances le rapprochaient de nouveau de la jeune femme, cela ne pouvait pas être un hasard.

La sirène prit des allures de tigresse en se penchant vers lui, lui assurant que gagner ses faveurs ne serait pas si facile. Lars lui adressa un sourire fantomatique ; il espérait que oui. L'amour des hommes pour les femmes d'apparence inaccessibles n'était pas un mythe. Ces quatre années, alimentées par des souvenirs de la jeune femme, l'avaient gorgé d'une persévérance sans bornes. Et même si elle était là, à quelques centimètres de lui, avec son bonnet C qui appelant ses lèvres, plus accessible que jamais, il avait encore le masochisme de reculer pour se refuser cette terrible sucrerie.

Lorsqu'elle lui promit d'être là, posant sa main sur son torse comme dans la conclusion d'un pacte, Lars lui adressa un rire jaune.

« Quoi, tu vas m'attendre bien sagement en attendant que je sois digne de toi ? Ne me fais pas rire. »

Il plongea son regard dans le sien, l'espoir de la sonder déjà perdu. Elle allait se contenter de le tenter chaque fois qu'elle le verrait, lui montrer son corps de rêve tout en lui rappelant qu'il faudrait en payer le prix.

« Mais crois-moi je n'ai pas traversé l'océan pour rien et je vais te courir après, même si je sais pertinemment qu'il ya bien une vingtaine de gars au dehors qui ont un potentiel bien supérieur au mien pour te séduire. »

Cette fois-ci, son sourire était sincère. Après tout, puisqu'il avait le droit d'être là, pourquoi ne pas jouer un peu ? Elle semblait le désirer autant qu'il la désirait.

« A propos de cours du soir, tu étudies quoi, maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Siren E. Fjerstad
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 29/07/2014
MESSAGES : 123
POINTS : 233
AVATAR : Nina Agdal
CREDIT : tearsflight + anaëlle
ÂGE : 21 ans
ÉTUDES : du comportement humain, féminin, masculin et sexuel
ANNÉE D'ÉTUDE : quatrième année
PSEUDO / PRÉNOM : Little Criminal
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Ohana means family. My little baby ♥️


Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Lun 11 Aoû - 2:54

Et si tu avais su que Lars s'était sauvé de tous ses problèmes grâce à ton petit papa? Est-ce que ça changerait quelque chose? Ce professeur que tu voyais autrefois comme un modèle et qui pourtant, réussissait sans trop de mal à pénétrer dans tes rêves les plus fous à de nombreuses reprises à l'époque, le verrais-tu du même oeil si tu savais qu'il avait tué un homme et qu'il s'en était sorti indemne grâce à ton paternel? Le truc du meurtre, tu savais très bien faire avec ; ça te passerait six pieds par-dessus la tête, car toi-même tu avais déjà dû tuer un homme. Puis une femme, aussi. Mais là n'était pas la question. Les questions. Lars devant toi, cet homme que tu appelais autrefois par son nom de famille, aujourd'hui si désirable. Cet homme qui dégageait un sentiment de danger, à la fois excitant et intriguant, te vendait déjà du rêve, une seconde fois, alors que tu ne dormais même pas encore. Ses aveux te procuraient ce petit pincement au coeur, non pas seulement parce que ton ego semblait ravi de ces compliments, mais parce que tu ne croyais pas ça possible. Encore moins en le voyant reculer devant tes avances. Pourquoi faisait-il ça, au fond? Pourquoi te disait-il avoir terriblement envie de toi, être prêt à te faire tout ce que tu voulais dès que vous seriez cachés aux yeux de gens mesquins, alors que lorsque tu le provoquais, que ce soit par les paroles ou par les gestes, il te fuyait? Pourquoi, hein? Ça te perturbait, et t'intriguait d'autant plus à la fois. Tu t'étais levée, créant un contact entre vous deux, le premier, il faut croire ; le premier depuis quatre ans, ce n'était pas rien. Mais il n'avait rien de provocateur, ni de sensuel. Ce n'était qu'un geste doux et sans-arrière pensées. Vraiment. Lui non plus, ne te croyait pas. Vous alliez bien vous entendre, à ne pas partager cette confiance, ni à l'un, ni à l'autre. Belle scène... " J'étais très sérieuse, Lars. " Tu lui souris, plongeant tes yeux clairs dans les siens. D'accord, il faut avouer que... derrière tout ça, peut-être cette promesse n'était pas si innocente. Rien de bien méchant, mais avec cet aveu, encore plus avec celui qu'il te faisait maintenant, presque une déclaration inexplicable, mais tout de même agréable, tu ne te contenterais pas de le regarder marcher le long des corridors de l'université ou au travers du campus sans porter sur lui un regard de femme, un regard envieux et provocateur. Un regard qui en dirait long sur ce que tu pensais à son propos. Un regard... jaloux, et possessif. Une jalousie malsaine, oui. Ta main sur son torse remonta doucement, faisant marcher délicatement tes doigts contre sa peau légèrement mouillée encore par son passage dans la piscine, jusqu'à remonter vers son cou, sa nuque, puis dans ses cheveux. Ce fut bref, et pourtant, bien réel. Un sourire en coin se dessina sur tes lèvres pulpeuses et invitantes. " Ne serais-tu pas jaloux de ces garçons de mon âge qui peuvent m'avoir rien qu'en claquant des doigts, sans avoir peur de déroger à une quelconque règle ou principe de société...? " Ton sourire s'agrandit, puis tu te recules de quelques pas, rompant tout contact avec lui, devenant légèrement plus sérieuse, mais quelque peu amusée. " Et comment peux-tu dire qu'ils ont un potentiel supérieur au tien? Si tu savais... Ce sont tous des gamins, pour la plupart. Haussant les épaules, tu retournes t'asseoir sagement sur le banc sur lequel tu te trouvais tout à l'heure. " J'étudie le comportement humain, féminin, masculin et sexuel. C'plutôt intéressant, faut dire... " Et là tu lui fais un clin d'oeil en souriant en coin, toujours, mais ces études étaient très sérieuses. Tu adorais ça, pour être sincère. C'était...passionnant et très intéressant. " Et toi, les Maths, comment ça se passe? Tes élèves ne te font pas trop de misère? Sont-ils tous aussi sages que moi? Aussi sexy que moi...? "

_________________





Tranquil as a forest, but on fire within. Once you find your center,you are sure to win. You're a spineless, pale pathetic lot. And you haven't got a clue.Somehow I'll make a man out of you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Lars W. Hagen
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2014
MESSAGES : 72
POINTS : 167
AVATAR : Tom Hardy
CREDIT : Monkey Slut
ÂGE : 30
PSEUDO / PRÉNOM : Kichupa
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Lun 11 Aoû - 7:59

Oh, très sérieuse, ben voyons. Quand il s'agissait de sentiments, les maigres moyens de Lars partaient à la poubelle direct. Si les belles paroles lui posaient déjà souci, la sincérité des émotions figurait parmi les plus grands obstacles de son existence. Il en éprouvait, bien entendu, mais ils provoquaient un malaise si élevé qu'il préférait les repousser ; c'est ainsi qu'il préférait se convaincre que les hommes l'attiraient afin de ne pas devenir fou en pensant à la sirène. Cette dernière, dans un attouchement bref, lui confirma que pour les autres hommes, lui faire ouvrir ses cuisses de déesse semblait plus facile. Bien entendu : ils possédaient le charme, la répartie, l'inconscience de l'âge et le goût du risque, qu'on perdait en grandissant, parce que les choses de la vie pouvaient prendre une grande importance de sorte que si elles foiraient, l'existence éclatait en morceaux.

« Comment ne pas l'être, dis-moi ? » répondit-il dans un sourire désabusé tandis qu'elle le lâchait et retournait sur le banc. « Ce sont des gamins, certes, des gamins qui n'ont pas la barrière de l'âge et de la loi, dont le chemin est donc d'autant plus facilité. »

Il pivota pour lui faire face tandis qu'elle se rasseyait de nouveau. Elle lui indiqua ses études, celles du comportement. A moins d'être professeur de psychologie, ce qui n'était pas le cas, il n'aurait pas le bonheur de la croiser en cours, dans le même rapport qu'autrefois. Soudain, elle sembla aussi inaccessible qu'avant le début de cette discussion. Il haussa les sourcils lorsqu'elle assura trouver cela intéressant ; ma foi pourquoi pas.
Leurs trois ans de séparation lui revirent en pleine tête lorsqu'elle lui demanda comment se déroulait son quotidien de prof de Maths. Cette fois-ci, le rire qui s'échappa de sa gorge fut sincère.

« Je ne suis plus prof de Maths, tu vois ma carrure ? »

Non, la vérité était qu'il traçait un trait sur sa vie d'autrefois en changeant de profession.

« Je suis prof de sport désormais et je ne vais pas te mentir, tous mes élèves prennent soin de leur apparence et de leur corps ; ils ont un physique agréable à regarder. »

Les pectoraux des femmes ainsi travaillés leur donnaient des seins fermes et des épaules robustes. Elle se fichaient du ventre plat et observaient les belles courbes de leurs muscles abdominaux. Ces femmes là ne craignaient pas de se briser un ongle au moindre obstacle ; elles fonçaient, yeux droit dans l'horizon, sans se poser d'autres questions que de courir et de forcer. Le genre de femme que Lars appréciait énormément mais...

« Aucune n'atteint ton degré de sex appeal, ne t'en fais pas. »

Il lui adressa un clin d’œil avant de se rapprocher de nouveau du banc pour récupérer son paquet de cigarettes et s'en griller une suivante.

« Tu m'as toujours pas répondu, reprit-il en soufflant sa première bouffée. Pourquoi t'es partie, toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Siren E. Fjerstad
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 29/07/2014
MESSAGES : 123
POINTS : 233
AVATAR : Nina Agdal
CREDIT : tearsflight + anaëlle
ÂGE : 21 ans
ÉTUDES : du comportement humain, féminin, masculin et sexuel
ANNÉE D'ÉTUDE : quatrième année
PSEUDO / PRÉNOM : Little Criminal
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Ohana means family. My little baby ♥️


Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Dim 24 Aoû - 3:41

Spoiler:
 

Ce qui était plutôt marrant dans ces retrouvailles tendues, c'est qu'autant votre proximité semblait vous éloigner, votre éloignement semblait à la fois vous rapprocher. Comme si vous étiez deux aimants contraires et que dès que l'un attirait l'autre, il le repoussait en une fraction de secondes seulement. Maintenant que cet homme se trouvait devant toi, plus jamais tu ne le laisserais partir. Même si, à proprement dit, c'est toi qui était partie. Dans ta période d'innocence, aujourd'hui perdue à jamais... " Mais t'es vraiment jaloux? " Au début, t'avais dit ça, disons-le franchement, avec une pointe d'humour derrière. Un mauvais humour, comme toujours. Un humour plus curieux qu'autre chose, avec certaines arrières-pensées. Pourquoi devais-tu toujours agir ainsi? C'était ta forme de protection, te répétais-tu un million de fois par jours, lorsque tu n'y croyais plus... Enfin, lorsque Lars avait vaguement et très subtilement affirmé le fait d'être jaloux - c'est de cette façon que tu l'avais compris -, un petit pincement au coeur se fit sentir, et tu le chassas aussitôt. Eh, Siren : reprends-toi. " Je croyais que tu avais appris qu'enfreindre les règles et détourner les limites était toujours un brin plus excitant que de rester là les bras ballants. " Tu lui accordes un clin d'oeil digne de ce nom, puis, de retour sur le banc, toujours à califourchon, et tu passes doucement des doigts devant toi, glissant ainsi sur le banc, pour t'amuser et te désennuyer, bien que ces retrouvailles étaient toutes sauf ennuyantes. Un peu..décevantes sur un point ou deux, mais à part ces détails, bien parfaites. Vous discutiez alors un peu réciproquement de vous deux, comme si vous appreniez doucement à apprendre à connaître les nouvelles personnes que vous étiez devenues. Lui un autre homme, et toi, une nouvelle femme, au lieu d'une enfant. Rien de bien compliqué, et pourtant, les facettes dissimulaient un amas de secrets et de mystères... " Prof de sport... Ça te fait du bien? De te défouler et tout ça? C'est dommage, j'ai toujours bien aimé ton air concentré, le pli de ton front lorsque tu te mettais à réfléchir pour répondre aux questions de tes élèves... Ça ne doit plus être bien le cas, maintenant que tu n'as plus qu'à faire ressortir ces beaux muscles fermes pour donner tes cours... " Allez savoir si ça surprendrait ton ancien professeur d'apprendre que tu l'avais longuement analysé lors des classes de mathématiques, dans le temps où tu avais encore dix-sept jolies années... " Ça, je sais! " Fallait bien que tu retrouves un peu de fierté un peu. Pourtant, ton air fier et quelque peu hautain se désagrégea rapidement à sa question. Tu ne voulais pas lui mentir, tu ne t'en sentais pas capable, allez savoir pourquoi. Pourtant, tu ne pouvais pas lui dire avec sincérité les raisons de ton départ : la mafia. Ça ne se disait pas simplement comme ça, crûment, à quelqu'un, à n'importe qui. Même si, on va s'entendre sur le fait que Lars n'était pas n'importe qui... Tu devais trouver une raison, et vite. Quelque chose de crédible, de plausible et de pas trop tiré par les cheveux. Lui souriant doucement, tu haussa les épaules, avant de soupirer. " Oh, tu sais... Ça n'allait plus trop avec ma mère, j'avais besoin de prendre un peu l'air, de m'éloigner de la famille et de la ville. Je crois que ça m'a plutôt bien fait, tu ne trouves pas? Allez, Lars... viens t'asseoir un peu. Détends-toi, je ne te sauterai pas dessus, j'te le promets.. J'ai pas envie que tu te fasses virer, de toute façon. Non seulement parce que je veux que tu restes dans le coin, mais aussi parce que je sais que tu es un bon prof et que tu tiens à ton job. Ça a toujours été une évidence.. T'en fais pas, j'jouerai pas les salopes en manque avec toi... ", dis-tu en baissant les yeux. Était-ce ainsi que certains te voyaient, sur le campus? Comme une salope? Une vilaine garce qui s'amusait à chauffer tout le monde? Probablement..

_________________





Tranquil as a forest, but on fire within. Once you find your center,you are sure to win. You're a spineless, pale pathetic lot. And you haven't got a clue.Somehow I'll make a man out of you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Lars W. Hagen
avatar
columbusite
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2014
MESSAGES : 72
POINTS : 167
AVATAR : Tom Hardy
CREDIT : Monkey Slut
ÂGE : 30
PSEUDO / PRÉNOM : Kichupa
RP : J'suis libre!
CÔTÉ COEUR : célibataire

Voir le profil de l'utilisateur •  •
columbusite
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren Mer 27 Aoû - 8:11

[On a tous une vie, t'inquiète ! ;)]


« Oui. »

On ne jouait pas la comédie de la jalousie juste parce que ça permettait de consolider un couple. Ici il n'y avait pas de couple et il n'y en aurait pas tant que Siren serait étudiante et lui professeur. Il n'avait pas à jouer, ou à mentir. Il n'avait qu'à ressentir et on ne contrôlait pas la jalousie : elle vous prenait à bras le corps comme un poison redoutable et vous ne pouviez plus vous en séparer qu'en sortant la personne visée de votre foutu esprit. Lars se connaissait malheureusement et savait qu'il pouvait devenir particulièrement violent dans certaines circonstances.
Mais il faudrait bien se contrôler s'il voulait garder son job.


« Mais nous ne sommes pas en couple alors tu n'as rien à craindre. »

Lars n'avait jamais réellement été en couple à cause de son quotidien trop mouvementé. Il avait jusqu'à présent préféré les coups d'un soir. Ainsi, il ignorait comment on prenait soin d'une relation sur le long terme, comme d'une plante fragile qui crève à la moindre perte d'attention.
Enfreindre les règles : oui, bien sûr que c'était plus drôle. Parfois il fallait cependant garder les pieds sur terre et surveiller ses arrières.

Siren lui adressa un clin d’œil, comme si elle s'assurait toujours de ne pas prendre les choses trop au sérieux. On aurait dit qu'elle ne laissait pas sortir ce qu'elle pensait, et que si cela apparaissait malencontreusement au grand jour, elle ne l'assumait pas.
Comment assumer au grand jour l'illégalité de sortir avec son professeur, de toute façon ?!

« J'ai besoin de me défouler et de sortir certaines choses. C'est toujours bien d'être payé pour se faire du bien, pour faire quelque chose que l'on aime. »

Après faire des maths était autrement différent d'une activité sportive. Lars s'approcha de nouveau pour s'asseoir sur le banc, à ses côtés, conservant néanmoins une distance respectable entre eux deux. Siren avait quitté la Norvège brusquement, sans rien dire à personne, simplement parce qu'elle s'entendait mal avec sa mère. Il pouvait la comprendre, lui-même n'ayant pas toujours entretenu des relations idylliques avec les siens, et ayant très tôt ressenti un besoin d'indépendance.

« Tu ne devais pas t'entendre du tout avec elle, alors. »

Il se sentit alors un peu coupable. Elle semblait pourtant aller bien en cours ; et pourtant, il y avait quelque chose, que ses résultats scolaires ne traduisaient même pas tant ils étaient élevés. Il aurait du le sentir, il aurait du se préoccuper davantage d'elle. Après tout combien d'élèves sans histoires, au bulletin irréprochable, étaient retrouvés pendus dans leur chambre ou disparaissaient du jour au lendemain sans laisser de traces ?

« Je n'ai pas peur de toi, et je ne te pense pas comme une salope. Et si tu en étais une, ça ne me dérangerait pas ; j'aime bien les salopes aussi. J'ai surtout peur des réactions incontrôlables que je pourrais avoir si je reste trop près de toi. »

Regard plein de sous-entendus. Et tact d'un char d'assaut, comme d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Contenu sponsorisé

•  •
Message(#) Sujet: Re: Interrogation surprise ! - Siren

Revenir en haut Aller en bas
• • •
 

Interrogation surprise ! - Siren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OHIO STATE UNIVERSITY :: ohio state university :: west campus :: piscine du campus-